Wilfrid Baumgartner: Un grand commis des finances à la croisée des pouvoirs (1902-1978) par Olivier Feiertag

Wilfrid Baumgartner: Un grand commis des finances à la croisée des pouvoirs (1902-1978)

Titre de livre: Wilfrid Baumgartner: Un grand commis des finances à la croisée des pouvoirs (1902-1978)

Éditeur: Institut de la gestion publique et du développement économique

Auteur: Olivier Feiertag


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Olivier Feiertag avec Wilfrid Baumgartner: Un grand commis des finances à la croisée des pouvoirs (1902-1978)

La trajectoire de Wilfrid Baumgartner tout au long du XXe siècle a été celle d'un financier, au double sens que le mot a hérité de l'Ancien Régime : technicien des choses de l'argent et serviteur de la chose publique. Inspecteur des Finances, directeur du Trésor, gouverneur de la Banque de France, ministre des Finances, président de Rhône-Poulenc, le cas Baumgartner éclaire pour la première fois à cette échelle biographique la figure du grand commis à la française, de la crise de la Ille République aux années sombres de Vichy, de l'instabilité politique de la IVE' République aux ruptures du régime gaulliste. Cette étonnante continuité de l'homme est aussi celle de l'État en France dans la période. Elle est analysée ici à travers les profondes mutations qu'a connues, des années 1920 aux années 1970, le système financier français (monnaie, Trésor, banques et crédit), tant du point de vue des modalités changeantes du financement de l'activité économique que de celui de la place et du rôle de la France dans le système monétaire international, notamment dans le contexte de la construction européenne. Une hypothèse à visée globale sous-tend cette traversée de l'histoire de la France contemporaine : celle de l'institution par étapes, flux et reflux, d'une économie d'endettement en France, clef d'un certain modèle économique (et social) qui aura marqué en profondeur le siècle passé. « Un homme d'État... Non ! Un homme de l'État. Cette formule de l'auteur, bien venue, situe tout à la fois la personnalité de Baumgartner et son aura, avec les questions originales qu'elles nous posent » Jean-Noël Jeanneney.